Article mis en avant

Il était deux fois, Franck Thilliez (Fleuve noir, 2020)

Comme «Il était deux fois » est extérieur aux récits impliquant le duo Sharko et Lucie Hennebelle, je me suis dit que c’était l’occasion de réessayer Thilliez. Je ne suis pas déçue même si je n’ai rien compris à la fin. Il est vrai que Thilliez sait nous mettre dans l’ambiance et nous tenir en haleine. Son écriture est si immersive qu’on en oublie le monde réel et qu’il est difficile de lâcher le livre. Ici, il nous emmène dans un décors oppressant, glacial et glauque, situé au coeur de la vallée alpine « La mort noire ». Chaque page qui se tourne … Continuer de lire Il était deux fois, Franck Thilliez (Fleuve noir, 2020)

Article mis en avant

Les enfants sont rois, Delphine De Vigan (Gallimard, 2021)

Delphine de Vigan nous emmène au royaume des youtubeurs, de l’hyper-consommation, des likes, des petits coeurs, des paillettes, de la surexposition de soi, des enfants rois et des parents pas toujours fins. Elle raconte l’histoire de Mélanie Claux, ancienne fan de Loana, gagnante de l’émission Loft Story en 2001. 20 ans après le loft, Mélanie est mariée et a deux enfants. Elle n’a pas digéré ses échecs dans le domaine de la télé-réalité et espère encore devenir célèbre. Alors elle lance sa chaîne familiale « Happy Récré » sur You Tube. Ce sera sa gloire, sa propre télé-réalité dont ses enfants seront … Continuer de lire Les enfants sont rois, Delphine De Vigan (Gallimard, 2021)

Article mis en avant

D’Or et d’Oreillers, Flore Vesco (L’Ecole des Loisirs, 2021)

La plume de Flore Vesco est aussi brillante que l’or et aussi douce qu’un oreiller. Elle nous caresse tendrement dans le sens du poil et nous fait frissonner de plaisir. L’écrivaine nous susurre à l’oreille tous les mots doux et ingrédients d’un conte de fée magistral où l’homme et la femme se retrouvent enfin sur un pied d’égalité. Tissant les références avec un talent inouï, on retrouve dans ce patchwork féerique un peu de la Princesse au petit pois, un petit morceau de la Belle et la bête, un petit bout de Barbe Bleue, un filament de La Belle au … Continuer de lire D’Or et d’Oreillers, Flore Vesco (L’Ecole des Loisirs, 2021)

Article mis en avant

Les Corps de verre : Mélancolie noire (T1), Erik Axl SUND (Actes Sud / actes noirs, 2015)

Polar nordique. Polar noir. Polar mélancolique. « La mélancolie est la grâce et la joie d’être triste » Jerker Eriksson et Håkan Axlander Sundquist (alias Erik Axl Sund) composent un duo à quatre mains des plus virtuose. Leur musique ténébreuse fait résonner la souffrance d’adolescents à fleur de peau, en proie à la mélancolie noire. Qui se cache derrière le cliché des ado métalleux aux yeux et vêtements noirs, aux visages fardés de blanc, arborant chaînes à clous et dont les écouteurs diffusent cette musique tonitruante tout droit sortie des enfers 😉 ? Cette musique que nous ne comprenons pas mais qui … Continuer de lire Les Corps de verre : Mélancolie noire (T1), Erik Axl SUND (Actes Sud / actes noirs, 2015)

Article mis en avant

Porcelaine, Benjamin Read & Chris Wildgoose (Delcourt, 2014-18)

« Le monde est un piège pour mes enfants » « Porcelaine », c’est un bijou visuel dont l’atmosphère gothique et victorienne n’est pas sans rappeler l’esthétique de Tim Burton. C’est aussi un scénario original qui mêle fantastique, science-fiction et conte sur la surprotection parentale. Cette bande dessinée relate l’histoire de Gamine (T1), qui deviendra Femme (T2) et Mère (T3). Les auteurs y esquissent le portrait d’une femme aussi belle, dure et fragile que la porcelaine. Orpheline recueillie par un alchimiste après s’être introduite dans sa demeure pour voler, elle finira pas être adoptée puis aimée et surprotégée. Taillée dans le kaolin, elle grandira … Continuer de lire Porcelaine, Benjamin Read & Chris Wildgoose (Delcourt, 2014-18)

Article mis en avant

Les Artilleuses (T2), Pierre Pevel & Etienne Willem (Drakoo, 2021)

Les Artilleuses sont de retour ! On pose le cerveau et on se détend pour le 2è volet de cette aventure explosive ! Après le vol de la Sigillaire, le trio de charme est toujours poursuivi par les services secrets français et allemands. Pour s’en sortir, elles vont devoir découvrir le secret de la Sigillaire, certainement lié à l’Outremonde… Les illustrations sont toujours aussi sublimes et nous plongent dans un « Paris des Merveilles » steampunk et peuplé de créatures féeriques. Les cases pullulent de détails architecturaux et fantastiques, ce qui favorise l’immersion au coeur de l’univers des romans de Pierre Pevel. En … Continuer de lire Les Artilleuses (T2), Pierre Pevel & Etienne Willem (Drakoo, 2021)

Article mis en avant

Les Graciées, Kiran Millwood Hargrave (Robert Laffont, 2020)

1617. Un histoire de chasse aux sorcières dans le grand Nord. Couvrez-vous bien ! Ce roman historique nous fait accoster sur l’île de Vardo où 91 personnes furent brûlées lors d’un procès de sorcellerie. Dans l’extrême Nord de la Norvège, un village de femmes doit survivre après le naufrage de leurs maris en mer. Poussées par la courageuse Kirsten, elles prendront les rames et la mer. Peu après, le délégué écossais Absalom Cornet, accompagné de sa jeune épouse Ursa, débarque sur l’île pour remettre ces femmes dans le droit chemin de l’Église. L’écriture poétique de Kiran Millwood Hargrave parvient à … Continuer de lire Les Graciées, Kiran Millwood Hargrave (Robert Laffont, 2020)

Article mis en avant

Liv Maria, Julia Kerninon (L’Iconoclaste, 2020)

« Et dans ma clairière, je vivrai seule » Liv Maria est une fille de l’eau. Née sur une île bretonne, d’un père nordique et d’une femme bretonne, elle est prédestinée au voyage. Suite à une agression sexuelle, sa mère l’envoie chez sa tante à Berlin. Elle reviendra femme, sensuelle et brisée, pour enterrer ses parents. Dès lors, elle n’aura de cesse de partir… Julia Kerninon livre un roman sur l’identité fluctuante, la personnalité oscillante, la multiplicité des vies que l’on mène. Sa plume nous transporte à bord d’un récit chaud et humide, sensuel et océanique. Dans un style rythmé comme le … Continuer de lire Liv Maria, Julia Kerninon (L’Iconoclaste, 2020)

Article mis en avant

Miss Charity, Marie-Aude Murail (L’école des loisirs, 2008)

« Elle est folle. Elle récite du Shakespeare au milieu de tout un ramassis de bestioles ! » « Maman était de ces personnes, nombreuses à l’époque (je suis née en 1870), pour qui un enfant pouvait à la rigueur être vu, mais jamais entendu ». C’est la bande dessinée publiée récemment qui m’a donnée envie de découvrir ce livre. Miss Charity coule encore dans mon esprit comme un lavis d’aquarelle sur une feuille blanche. On m’a souvent posé cette question (le genre de question que j’ai toujours trouvée un peu idiote) : si vous étiez coincée sur une île déserte, quel livre souhaiteriez-vous avoir ? … Continuer de lire Miss Charity, Marie-Aude Murail (L’école des loisirs, 2008)

Article mis en avant

Les Artilleuses : Le vol de la Sigillaire (T1), Pierre Pevel & Willem (Drakoo, 2020)

Une BD uchronique et fantasy qui déménage ! Scénarisé par Pierre Pevel et inspiré de son roman Le Paris des Merveilles (Cycle Ambremer), Les Artilleuses est une BD qui se déroule dans un Paris qui n’est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre. Dans les rues de ce Paris début Xxè, on peut croiser des fées, des magiciennes, des gnomes, des bébés dragons tout mignons mais aussi des drones artilleurs et des chiens semi-mécaniques. L’univers brasse l’architecture et la bienséance de la Belle Epoque, des créatures imaginaires de l’Outremonde, un petit côté polar à la Arsène … Continuer de lire Les Artilleuses : Le vol de la Sigillaire (T1), Pierre Pevel & Willem (Drakoo, 2020)

Article mis en avant

Les Aérostats, Amélie Nothomb (Albin Michel, 2020)

Les Aérostats : un roman plus léger que l’air. Résumé : Une jeune étudiante en philologie est embauchée par un père autoritaire et très riche pour donner des cours de français à son fils dyslexique. L’adolescent, tel un zeppelin, va alors prendre son envol en découvrant les classiques de la littérature. Ce que j’ai aimé : Ce texte très court est à prendre comme une fable sur l’adolescence et la littérature. On retrouve l’Amélie conteuse. Elle nous raconte une histoire, essentiellement dialoguée, mettant en scène la relation maître / élève. Tout deux ont à apprendre de l’autre. Pie est un adolescent solitaire, en … Continuer de lire Les Aérostats, Amélie Nothomb (Albin Michel, 2020)

Article mis en avant

Kerozene, Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste, 2021)

« 23h12. Une station-service le long de l’autoroute, une nuit d’été. Si on compte le cheval mais qu’on exclut le cadavre, quatorze personnes sont présentes à cette heure précise ». Après le succès de son premier roman, La Vraie Vie, Adeline Dieudonné signe un roman incendiaire avec Kerozene. Dans une écriture inflammable, elle dépeint une galerie de personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Ces nouvelles explosives mettent en scène des tranches de vies, pesantes et polluées, qui défilent avec la vitesse et la dangerosité de poids lourds polonais sur une autoroute. La station-service, comme la vie, on ne fait … Continuer de lire Kerozene, Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste, 2021)

Article mis en avant

Broadway, Fabrice Caro (Gallimard, 2020)

On m’avait vendu ce livre comme quelque chose d’hilarant et tordant, me rapportant l’anecdote d’une voisine de train morte de rire. Alors oui, c’est drôle. Certes. Mais le rire grince pas mal quand même. Broadway nous entraîne dans une aventure intérieure tragi-comique qui invite à se questionner sur « la fuite du temps et l’exaltation des sentiments » (c’est bon je les ai placés, j’aurais une bonne note 😉 ). Tout commence avec la réception d’une enveloppe bleue pour le dépistage du cancer colorectal. Problème : Axel n’a que 46 ans et non 50. Un élément perturbateur de taille, qui va entraîner le … Continuer de lire Broadway, Fabrice Caro (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Betty, Tiffany McDaniel (Gallmeister, 2020)

Betty est un roman lance-pierre d’une puissance infinie. Quatrième enfant d’une famille de huit frères et sœurs, Betty est la seule ayant hérité du teint mat de son père, un indien de la tribu Cherokee. Tiffany McDaniel raconte l’histoire de sa mère, « petite indienne » dans l’Amérique raciste des années 50 jusqu’aux années 70. Elle raconte aussi l’histoire d’une famille « maudite », dont les secrets sont bien trop lourds à porter pour une petite fille. C’est un magnifique récit en poupées russes que nous livre Tiffany McDaniel dans ces 720 pages de poésie païenne. Articulé autour des secrets de familles et des … Continuer de lire Betty, Tiffany McDaniel (Gallmeister, 2020)

Article mis en avant

Des Lumières dans la nuit (T1), Lorena Alvarez (Glénat, 2018)

« Vous n’irez pas loin dans la vie en regardant par la fenêtre, mademoiselle ». Sandy reçoit un éducation très stricte au sein d’une institution catholique. La nuit, c’est tout un monde de lumières qui s’éveillent dans le noir et qu’elle dessine dans ses carnets. Un jour, à l’école, elle fait la rencontre de Morfie, une nouvelle élève aux cheveux mauves qui trouve ses dessins très jolis. Le graphisme très coloré et luminescent rappelle l’univers de Miyazaki mais aussi l’art traditionnel de Colombie dont est originaire l’illustratrice. Lorena Alvarez fait scintiller l’imagination de son héroïne en dessinant un monde merveilleux peuplé de … Continuer de lire Des Lumières dans la nuit (T1), Lorena Alvarez (Glénat, 2018)

Article mis en avant

Francis, Loputyn (Shockdom, 2017)

« ça va être très dur et souvent tu seras seule, sans personne capable de te comprendre. Mais ce sera le prix de ta force croissante et de ta liberté ». Francis raconte l’histoire d’une jeune sorcière qui doit passer l’épreuve la plus importante de sa vie pour devenir chef de clan. Comme pour Cotton Tale, le graphisme de Loputyn envoûte et ensorcelle. L’illustratrice esquisse avec poésie le passage à l’adulte et son cortège de questionnements. Elle dessine l’état de perdition adolescente, le manque de confiance, la tentation de la fuite, la peur de l’échec, le doute quant à l’avenir. Sur un … Continuer de lire Francis, Loputyn (Shockdom, 2017)

Article mis en avant

La maison hantée (The Haunting of Hill House), Shirley Jackson (rééd. Rivages, 2016)

« Le silence s’étalait hermétiquement le long des boiseries et des pierres de Hill House. Et ce qui y déambulait, y déambulait tout seul ». S.J « Un fantôme, ça peut être beaucoup de choses : un souvenir, une rêverie, un secret. Deuil, aigreur, honte. Bien souvent, ils ne sont que ce qu’on voudrait voir ». Si j’avais adoré la série Haunting of Hill House qui m’avait absolument terrorisée, je dois bien avouer que la lecture du roman dont elle est issue fut un peu décevante pour moi. Non pas que je sois spécialement en quête de sensations fortes car j’ai surtout aimé la … Continuer de lire La maison hantée (The Haunting of Hill House), Shirley Jackson (rééd. Rivages, 2016)

Article mis en avant

Les orphelins de métal, Padraig Kenny (Lumen, 2019)

Résumé : Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique : un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents. Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un … Continuer de lire Les orphelins de métal, Padraig Kenny (Lumen, 2019)

Article mis en avant

Cotton Tales, Loputyn (Shockdom, 2021)

Un conte cruel aux teintes doucereuses. Le coton c’est tout doux mais c’est pourtant dans la veine gothique et horrifique que va piquer le crayon de Loputyn. Auteure et illustratrice italienne, elle a publié Cotton Tales voilà quelques années et c’est en 2021 qu’il nous arrive en France, tout molletonné et emballé dans un tissu ouaté d’émotions contradictoires. Car si d’étranges lapins aux yeux rouges, des personnages plutôt hostiles et un fantôme au teint de poupée de porcelaine peuplent cette histoire, Loputyn nous enveloppe dans un univers graphique aux teintes sépia et aux tonalités douces qui apaisent. Son dessin emprunte … Continuer de lire Cotton Tales, Loputyn (Shockdom, 2021)

Article mis en avant

Une histoire de l’île d’Errance (Tomes 1,2,3), Flora Grimaldi & Maike Plentzke (Glénat, 2015/2017)

Une histoire de l’île d’Errance nous amène dans un univers fantasy où vivent, chacun de leur côté, Humains et Créatures. Jusqu’au jour où Bran, le fils du roi, pénètre dans la Forêt Interdite… La première chose à savoir lorsque l’on s’aventure dans les 3 tomes de l’île d’Errance, c’est que l’on va être bien baladé. Baladé d’un récit à l’autre, du présent au passé, de la Forêt Interdite aux intrigues de palais, du point de vue des Humains au point de vue des Créatures, de l’animal à l’humain. Tout cela se croise et s’entremêle, à la manière des grands récits … Continuer de lire Une histoire de l’île d’Errance (Tomes 1,2,3), Flora Grimaldi & Maike Plentzke (Glénat, 2015/2017)

Article mis en avant

Sangre, Christophe Arleston & Adrien Floch (Soleil, 2016/7)

« La vengeance n’apaise pas vraiment mais son absence ronge plus encore ». Sangre, petite fille, voit sa famille massacrée et sa mère enlevée par la compagnie des Sombres Écumeurs. Seule survivante, elle grandit dans une institution où on lui apprend à maîtriser un pouvoir qui lui permet de figer le temps quelques secondes, avant de poursuivre son éducation à l’école de la rue. Elle ne rêve que d’une chose, retrouver sa mère et se venger des sept pirates qui ont tué les siens. Voici un BD fantasy très classique mais bien sympathique. Débarrassé de l’humour potache de Lanfeust de Troy et … Continuer de lire Sangre, Christophe Arleston & Adrien Floch (Soleil, 2016/7)

Article mis en avant

Millarca ou la véritable histoire de Carmilla (éditions du Petit caveau, 2020)

En lice pour le Prix Aventuriales 2021, Millarca ou la véritable histoire de Carmilla est un récit vampirique et gothique qui se déguste avec plaisir. Avec cette réécriture du récit de Joseph Sheridan Le Fanu paru en 1872, Orlane Escoffier réhabilite le personnage de la vampire Carmilla ainsi que l’homosexualité féminine présentée alors comme une déviance découlant d’une emprise démoniaque. Laura, la jeune fille séduite par Carmilla est ici beaucoup moins naïve et leur relation repose sur la simple rencontre entre deux personnalités solitaires. L’écrivaine nous livre une très belle histoire d’amour et de désir, dans une style envoûtant et … Continuer de lire Millarca ou la véritable histoire de Carmilla (éditions du Petit caveau, 2020)

Article mis en avant

My Absolute Darling, Gabriel Tallent (Gallmeister, 2017)

« My Absolute Darling » est une histoire d’amour dans tout ce que l’amour a de plus malsain. C’est un amour pervers, possessif, maltraitant, incestueux que le père de Julia, dite « Croquette » ou « Turtle », lui voue. S’enfoncer dans le récit de cette relation tordue et tortueuse, c’est comme s’enliser dans les marécages nauséabonds de la Californie où se situe l’action. C’est comme être pris au piège d’une forêt sombre et infinie dont les immenses séquoias forment autant de barreaux de prison. Comme dans un conte cruel, Turtle est paralysée dans la toile de cette relation toxique, enfermée dans sa propre coquille forgée … Continuer de lire My Absolute Darling, Gabriel Tallent (Gallmeister, 2017)

Article mis en avant

Ekhö monde miroir, Arleston & Alessandro Barbucci (éditions Soleil, série en cours depuis 2013)

Résumé : Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans. Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York. Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent : Ekhö.   Arleston (Lanfeust de Troy) et Alessandro Barbucci (Les Soeurs Grémillet, Sky Doll) associent plume et crayon pour … Continuer de lire Ekhö monde miroir, Arleston & Alessandro Barbucci (éditions Soleil, série en cours depuis 2013)

Article mis en avant

Un jour viendra couleur d’orange, Grégoire Delacourt (Grasset, 2020)

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent. Antoine de Saint-Exupéry Grégoire Delacourt offre une peinture aux mille couleurs de la France d’en-bas. Son tableau est lumineux. Sa toile est polychrome. Sa palette marie les couleurs de la colère, de la violence, de l’intolérance, mais aussi de l’espoir, de l’amour, de la révolte. Ce roman est aussi un nuancier d’humanité, une ode à la différence comme source d’espoir. Mais surtout, « Un jour viendra couleur d’orange » est un texte parsemé de touches de poésie, notamment celle d’Aragon dont le titre est emprunté à son … Continuer de lire Un jour viendra couleur d’orange, Grégoire Delacourt (Grasset, 2020)

Article mis en avant

Sur ma peau, Gillian Flynn (Calmann-Lévy, 2006)

Glauque c’est glauque Noir c’est noir Jaune c’est jaune pisseux C’est la série « Sharp Objects » qui m’a donnée envie de lire le premier roman de Gillian Flynn dont elle est tirée. « Sur ma peau » est un des romans les plus glauques et les plus noirs que j’ai jamais lus. Pas un roman à suspense à l’intrigue haletante cousue de fil blanc. Non. C’est du travail d’entrer dans la tête de Gillian Flynn et ça vous marque à vie. Et c’est une douleur d’entrer dans celle de son personnage : Camille Preaker, journaliste spécialisée dans les affaires criminelles à Chicago. Des petites … Continuer de lire Sur ma peau, Gillian Flynn (Calmann-Lévy, 2006)

Article mis en avant

Elinor Jones, Algésiras & Aurore (éditions du Soleil, 2012)

Résumé : La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur-mesure. Un huis-clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas… Voici une BD qui a beaucoup souffert de son étiquette « Romance ». Or, si … Continuer de lire Elinor Jones, Algésiras & Aurore (éditions du Soleil, 2012)

Article mis en avant

L’étranger dans la maison, Shari Lapena (Presse de la cité, 2020)

Résumé : Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d’avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s’est volatilisée. Alors qu’il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d’un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d’ordinaire jamais les pieds. À son réveil à l’hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Un thriller domestique pour nous rappeler que personne ne connaît jamais personne. Shari Lapena brosse le … Continuer de lire L’étranger dans la maison, Shari Lapena (Presse de la cité, 2020)

Article mis en avant

Sacrées Sorcières, Pénélope Bagieu (Gallimard Jeunesse, 2020)

« Les enfants sont répugnants!Ils puent! Ils empestent! » L’illustratrice remet à sa sauce « Sacrées Sorcières », le grand classique littérature jeunesse de Roald Dahl, et c’est tout simplement envoûtant ! L’histoire relate la lutte d’un orphelin contre la Grandissime Sorcière et ses copines qui détestent les enfants et sont bien décidées à les faire disparaître de la surface de la terre. Le héros vit avec sa grand-mère. Petit garçon très courageux, il est prêt à faire face à cette horde de femmes maléfiques mais aussi à la mort de ses parents. Car dans cette histoire, il est aussi question de deuil, de vieillesse, … Continuer de lire Sacrées Sorcières, Pénélope Bagieu (Gallimard Jeunesse, 2020)

Article mis en avant

L’Anomalie, Hervé Le Tellier (Gallimard, 2020)

Un Goncourt bien complexe qui se veut grand public. Avec L’Anomalie, Hervé Le Tellier nous propose une histoire à la lisière entre science et métaphysique, un récit aux multiples arcs narratifs qui joue avec les genres et codes littéraires. Mais avant tout, l’auteur le dit lui-même : L’Anomalie n’est pas un roman d’anticipation, c’est une expérience de pensée. Le récit se déroule en 2021 avec un Trump réélu et un Macron, « petit connard arrogant », toujours bien présent avec son verbiage à base de poudre de perlimpinpin. Dès le départ, on se perd dans une galerie de personnages entre lesquels on ne … Continuer de lire L’Anomalie, Hervé Le Tellier (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Miss Charity : l’enfance de l’art (T1), Loïc Clément et Anne Montel (Rue de Sèvres, 2020)

« J’aurais fait un petit garçon très acceptable, mais j’étais une fillette désespérante ». Adaptée du roman de Marie-Aude Murail, la bande dessinée « Miss Charity » est une petite pépite aux lavis verdoyants qui a illuminé mon coeur et mes yeux et m’a vraiment donné envie de lire le roman. L’intrigue se déroule dans les années 1880, en Angleterre. Petite fille aux mèches rebelles et aux yeux ronds de curiosité, Miss Charity vit avec une mère austère qui lui enseigne des préceptes bibliques dont elle n’a cure ; et un père qui brille par son absence. Quant à ses sœurs, petits squelettes vivant six … Continuer de lire Miss Charity : l’enfance de l’art (T1), Loïc Clément et Anne Montel (Rue de Sèvres, 2020)

Article mis en avant

Thornhill, Pam Smy (Rouergue, 2019)

Un roman graphique sublime et saisissant sur le thème du harcèlement. Pam Smy nous plonge dans un univers gothique, fantastique et mystérieux. L’ombre des sœurs Brontë plane sur cette pépite noire comme la nuit. Par une alternance subtile entre texte et illustration, l’auteure-illustratrice nous engouffre dans deux fils narratifs qui s’entremêlent, deux temporalités qui nous perdent, deux douleurs qui se font écho, deux solitudes qui s’appellent l’une l’autre. En 1982, on suit l’histoire de Mary, résidente au sein de l’orphelinat de Thornhill, demeure victorienne à la façade hantée. Dans son journal intime que nous lisons, elle évoque son enfer quotidien. … Continuer de lire Thornhill, Pam Smy (Rouergue, 2019)

Article mis en avant

Du Domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard,2011)

Carole Martinez nous emmure vivants dans son récit et nous murmure des histoires dures comme la pierre. Le Domaine des Murmures donne à entendre la voix d’une recluse du XIIè siècle. Promise à une raclure pour qui le viol est une seconde nature, Esclarmonde décide d’épouser le Christ et d’être emmurée vivante dans la chapelle du domaine de son père. Un choix radical pour une adolescente de 15 ans qui refuse de se soumettre à son père, à son mari, aux injonctions de la société médiévale. Cette mort au monde est pour elle une rébellion et l’incarcération, une promesse de … Continuer de lire Du Domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard,2011)

Article mis en avant

Les roses fauves, Carole Martinez (Gallimard, 2020)

Carole Martinez tisse une histoire d’hérédité d’une beauté à fendre le coeur. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Bien sûr que oui. La vraie question est de savoir comment faire pour se débarrasser des fantômes de nos aïeux. L’auteure nous emmène en Bretagne, terre fertile en merveilleux, et nous fait rencontrer Lola. Lola travaille à la poste. Lola jardine. Lola vit seule. Lola est parfaitement heureuse. Et puis, Lola boîte. Petite, son beau-père lui a soufflé dans l’oreille qu’elle ne serait jamais désirée. Lola, c’est le diminutif de « Dolores », « Douleur ». Dolores, c’est aussi le prénom de sa mère, … Continuer de lire Les roses fauves, Carole Martinez (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Les Soeurs Carmines, Ariel Holzl (éditions Mnémos, 2018)

Une trilogie fantastique loufoque qui ne laisse pas de marbre (sauf peut-être Tristabelle… 😉 ). Les Soeurs Carmines, c’est avant tout un univers et un ton. Dans la ville de Grisaille rôdent des accents burtoniens teintés d’humour macabre. Au dessus des toits sombres planent les corbeaux d’une ironie de fin siècle à la Jane Austen tandis que l’ectoplasme d’Edgar Allan Poe hante les murs de la tristement belle cité. A Grisaille, on tue pour une paire de chaussures, on se trahit volontiers à l’heure du thé et un bal sans morts est considéré comme terriblement ennuyeux. Les bons sentiments sont … Continuer de lire Les Soeurs Carmines, Ariel Holzl (éditions Mnémos, 2018)

Article mis en avant

Pepper & Carrot (T2), David Revoy (Glénat, 2017)

Parce que quand on se coltine la joie de la Rentrée Littéraire, on a vraiment besoin de Pepper & Carrot ! Je sais, je suis à la bourre mais tant pis ! Dans ce tome 2 (cf. chronique T1 ici), notre sorcière ne s’est pas vraiment améliorée… Une fois de plus, Pepper nous agrémente de ses loupés, nous assaisonne de ses ratés, nous concocte une fricassée de maladresses et confusions de toutes sortes. Bref, Pepper foire tout ce qu’elle fait. Une vraie calamité magique. Ses trous noirs ont un champ gravitationnel qui manque de sel, ses potions sont bien trop poivrées, … Continuer de lire Pepper & Carrot (T2), David Revoy (Glénat, 2017)

Article mis en avant

Chavirer, Lola Lafon (Actes Sud, 2020) (Prix Landerneau des lecteurs 2020)

Lola Lafon nous plonge dans la tête de Cléo, une ado de 13 ans prisonnière de son silence. Cléo veut être danseuse. Cléo a des rêves plein la tête. Cléo rêve de paillettes et de célébrité. Cléo navigue sur un océan de rage, la rage de briller comme une étoile. Mais la petite étoile montante va chavirer. Cléo rencontre Cathy. Cathy est classe, élégante, pétillante. Cathy ne l’emmène que dans les restau et boutiques chics de Paris. Cathy, c’est cet autre monde. Celui du bling-bling, loin du monde de ses prolo de parents qui passent leur vie devant la TV. … Continuer de lire Chavirer, Lola Lafon (Actes Sud, 2020) (Prix Landerneau des lecteurs 2020)

Article mis en avant

Le Prince et la couturière, Jen Wang (Akileos, 2019)

Avec sa BD Le Prince et la Couturière, Jen Wang nous offre un conte cousu de fils multicolores et nous invite à sortir des cases. Dans un XIXè siècle un chouia anachronique, elle y relate la rencontre entre une couturière pauvre amenée à travailler pour un prince qui aime porter des robes. Mais attention : ne pas se méprendre sur le thème de cette histoire qui n’est pas celui de la transidentité. Sa BD est à l’image des robes créées par son personnage Francès : osée, fantaisiste, légère, fraîche, flashy, frivole, originale, scandaleuse, délicieuse, joyeuse, vivante et elle n’entre dans aucune case. Jen … Continuer de lire Le Prince et la couturière, Jen Wang (Akileos, 2019)

Article mis en avant

Le coeur synthétique, Chloé Delaume (Seuil, 2020)

Le héros de cette histoire, c’est le coeur d’Adélaïde. Adélaïde, c’est une femme de 46 ans qui vient de divorcer. Une femme qui ne veut pas d’enfants mais qui souffre d’ « épousite aiguë ». Une femme féministe mais qui ne peut pas vivre sans homme. Le Coeur synthétique, c’est l’histoire tragique d’une femme qui n’est pas lesbienne et qui vit dans une France où l’on compte 17 797 310 hommes pour 18 436 179 femmes. C’est l’histoire d’Adélaïde qui, empêtrée dans ses contradictions féministes, culpabilise de ne pouvoir rester seule et croit pouvoir chasser le Prince Charmant sans recourir aux sites de … Continuer de lire Le coeur synthétique, Chloé Delaume (Seuil, 2020)

Article mis en avant

La Vie hantée d’Anya, Vera Brosgol (Rue de Sèvres, 2019)

Anya est un adolescente complexée qui peine à s’intégrer au Lycée. Par tous les moyens, elle tente de gommer ses rondeurs, son accent russe, ses différences. Un jour, elle tombe au fond d’un puits et rencontre Emily, un petit fantôme qui devient sa meilleure amie. Mais Emily va devenir de plus en plus envahissante voire toxique. Le petit fantôme, qui cache un lourd secret, n’est peut-être pas si bienveillant… Vera Broscol dessine avec talent les émois de l’adolescence. Son graphisme rappelle celui de Marjane Satrapi, exilé dans un univers fantastique et plus sombre. Mais ce récit d’apprentissage n’a rien de … Continuer de lire La Vie hantée d’Anya, Vera Brosgol (Rue de Sèvres, 2019)

Article mis en avant

Une Rose seule, Muriel Barbery (Acte Sud, 2020)

« Nous marchons en ce monde sur le toit de l’enfer en regardant les fleurs » Issa Kobayashi  Dans Une Rose seule, on suit le parcours intérieur de Rose, venue au Japon pour hériter d’un père qu’elle n’a pas connu. Muriel Barbery nous fait voyager de temples bouddhistes en jardins zen. Son récit est aussi visuel qu’une lune crépusculaire, aussi parfumé qu’une tempête de lilas, aussi musical qu’une eau ruisselante, aussi savoureux qu’un thé aux arômes subtils, aussi doux qu’un sable fin qui vous glisse entre les mains. Sensoriel. Immersif. Dépaysant. Mais Muriel Barbery va bien au-delà d’une vision occidentale parfois angélique … Continuer de lire Une Rose seule, Muriel Barbery (Acte Sud, 2020)

Article mis en avant

Snjór, Ragnar Jónasson (La Martinière, 2016)

 Aussi loin que le regard portait, le monde était blanc ». Snjór inaugure la série « Dark Iceland » (ou « Siglufjörður ») et les aventures du jeune inspecteur Ari Thór, fraîchement débarqué à Siglufjörður, la ville la plus au Nord de l’Islande. Ragnar Jónasson nous enferme dans une ambiance glaciale où l’on peine à respirer. Comme le jeune policier immigré de la capitale Reykjavik, on est saisi par un sentiment de claustration et de mal du pays, pris au piège en terre de glace. C’est ce mécanisme d’identification au personnage principal qui rend ce polar à la fois angoissant et fascinant. On est dans … Continuer de lire Snjór, Ragnar Jónasson (La Martinière, 2016)

Article mis en avant

Neuf parfaits étrangers, Liane Moriarty (Albin Michel, 2020)

Une comédie grinçante sur la mode du développement personnel et le marché du bonheur. Neufs parfaits étrangers en quête de sérénité se retrouvent dans le centre de bien-être « Tranquillum House » et ont tous pour objectif de se transformer radicalement. Liane Moriarty propose une palette de personnages aussi agaçants qu’attachants. L’auteure a su mettre l’accent sur les clichés contemporains tout en nuançant sa toile à coups de caractères et parcours différents. On rencontre notamment un couple d’influenceurs ayant gagné au loto : une Jessica refaite, affligeante, collée à son Instagram et obsédée par son image. Et son mari Ben, désespérément amoureux … Continuer de lire Neuf parfaits étrangers, Liane Moriarty (Albin Michel, 2020)

Article mis en avant

Là où chantent les écrevisses, Delia Owens (Seuil, 2020)

La Nature n’a jamais été aussi belle que sous la plume de Delia Owens. Au carrefour de la science et de la poésie, le premier roman de la zoologue septuagénaire nous embarque dans l’histoire de la « Fille des marais », petite fille abandonnée de tous aux fins fonds des lagunes de Caroline du Nord. Livrée à elle-même ? Non. Livrée à mère nature, nourricière et inspiratrice. A la nature et sa biodiversité merveilleuse et poétique. Lire ce livre c’est : respirer les effluves salés des marais, vivre au rythme des marées, tanguer sur une barque au gré des courants, pécher les moules et … Continuer de lire Là où chantent les écrevisses, Delia Owens (Seuil, 2020)

Article mis en avant

Les Soeurs Grémillet (T1), Giovanni Di Gregorio & Alessandro Barbucci (Dupuis, 2020)

Une BD jeunesse qui aborde avec tendresse le poids des secrets de famille. L’histoire s’ouvre sur un rêve : celui de Sarah, l’aînée de la fratrie dont on va suivre les aventures. Les trois sœurs y suivent un banc de méduses les guidant vers un arbre géant abritant une serre. Dans cette serre, une chambre. Sur le lit, une petite méduse phosphorescente en lévitation. Au petit matin, débute alors l’enquête du trio de soeurs pour découvrir ce que cache leur mère. Alessandro Barbucci (dessin) et Giovanni di Gregorio (scénario) nous plongent dans une aventure familiale aux teintes turquoises et oniriques. Ils … Continuer de lire Les Soeurs Grémillet (T1), Giovanni Di Gregorio & Alessandro Barbucci (Dupuis, 2020)

Article mis en avant

Bonne nuit maman, Seo Mi-Ae (Matin Calme, 2020)

Si vous avez aimé Le Silence des agneaux, vous aimerez Bonne nuit maman, ou pas… Ce 1er tome d’une trilogie est présenté partout comme un thriller au suspense insoutenable. Pour ma part, j’ai très vite compris qu’une autre histoire allait nous être racontée mais bon… Si ce polar mérite d’être lu, ce sera plutôt pour l’ambiance glaçante qu’il pose, son style addictif, ses prises de positions psychologiques et criminologiques. L’histoire se déroule en Corée où une jeune criminologue, Seon-Gyeong, est amenée à interroger un tueur en série. La comparaison avec Le Silence des agneaux s’arrête là. Parallèlement aux interrogatoires (qui … Continuer de lire Bonne nuit maman, Seo Mi-Ae (Matin Calme, 2020)

Article mis en avant

Brindille T1 et 2, Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci (Vents d’Ouest, 2018/19)

Une quête identitaire aux pays de la féérie. Quand Brindille se réveille au coeur de la forêt, elle ne se souvient de rien. Et quand le petit peuple d’étranges créatures qui l’avait recueillie disparaît soudainement, l’heure est venue de partir en quête d’elle-même. Mais qui est donc Brindille ? Les étincelles qui auréolent son visage laissent penser qu’elle appartient aux êtres magiques. Est-elle une fée ? Une sorcière ? Une  ombre  pourchassée par les Chasseurs d’ombres ? Le récit pose beaucoup de questions et donne peu de réponses. On s’égare dans les brumes délicieuses du mystère. Ce diptyque aux illustrations splendides nous entraîne … Continuer de lire Brindille T1 et 2, Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci (Vents d’Ouest, 2018/19)

Article mis en avant

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty (Albin Michel, 2016)

Si vous avez aimé Desperate Housewives, vous aimerez Petits secrets, grands mensonges. Liane Moriarty gratte le vernis des apparences avec talent, dévoile avec humour les petites vérités dissimulées derrière les grands sourires de façade, grignote avec malice la peinture blanche et parfaite des portails de maisons pavillonnaires. Dans le quartier de Pirriwee à Sidney, tout semble tranquille. Mais quand le fils d’une nouvelle habitante est accusé de harcèlement à l’école, tout bascule. Le fils de Jane, mère célibataire de 24 ans, devient alors l’objet d’une méfiance généralisée. Sur la base d’accusations d’une petite fille de maternelle, on n’hésite pas à … Continuer de lire Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty (Albin Michel, 2016)

Article mis en avant

Et toujours les forêts, Sandrine Collette (JC Lattès, 2019)

Sandrine Collette raconte l’abandon, l’errance, l’absence. Sa fin du monde est un désert d’arbres calcinés, un forêt noire sans vie, un terre lunaire sans amour. Débuté comme un récit d’abandon, Et toujours les forêts bascule dans le roman de survie. Enfant, Corentin est abandonné par sa mère et grandit avec son arrière grand-mère aux confins des forêts. Après son départ à la « Grande Ville » pour étudier, il subira un deuxième abandon. Comme tous les survivants que l’apocalypse laisse orphelins… Alors il faut reconstruire sur une terre dévastée. Retrouver Augustine et survivre. Non pas trouver du sens mais survivre. Non pas … Continuer de lire Et toujours les forêts, Sandrine Collette (JC Lattès, 2019)