Trois Ombres / Cyril Pedrosa. – Paris : Delcourt, 2011.

t2008020100ercg1

Entre ombre et lumière, onirisme et réalisme, vie et mort, c’est bien dans un univers en noir et blanc que se situe la BD de Pedrosa. Trois ombres ont sonné l’heure du petit Joachim, du fils. La famille vivait heureuse, dans le doux réconfort d’un foyer chaleureux, au cœur de la forêt et des collines. Chaque planche nous fait sentir le souffle du vent et de la vie. Chaque bourgeon est une promesse de vie, chaque fleur est une vie épanouie. Dans cette nature allégorique, tout est en mouvement : herbe et feuilles, champs et arbres. Tout tourne comme le cycle de la vie. L’automne approche, les arbres se dévêtissent, les feuilles volent en tous sens. La nature et les personnages tourbillonnent dans un flux d’expressionisme sous les traits de ce dessinateur au graphisme novateur. Le père refuse de livrer son fils  et va chercher à échapper aux ombres. Père et fils se mettent en route. On assiste alors à la lutte de ce père colossal et magnifique dans son amour, prêt à braver toutes les tempêtes et à vendre son âme pour sauver celle de son fils. Protecteur, puissant, rassurant, Louis deviendra si immense dans sa beauté paternelle qu’il pourra tenir son fils dans le seul creux de sa main. Mais peu à peu, le réel s’invite dans ce conte fantastique et les trois ombres révèlent leurs vrais visages, doux et désolés. La mort s’avance avec diplomatie, compréhensive et innocente. C’est comme ça. Enclin à la sérénité, le récit des Trois Ombres devient une sorte d’Alabama Monroe qui ne finit pas bien mais mieux. Entre sacrifice et don de soi, Pedrosa nous laisse surtout une belle œuvre sur le thème de la paternité. Lumineux, poétique et plein d’espoir. Du grand Neuvième Art.

Trois-ombres-650x330

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s