Réalités obliques / Clarke. – Le Lombard, DL 2015.

La BD carrée qui n’a pourtant rien de rationnel… * Fortement déconseillée aux personnes en période de dépression Au bout de 3 saynètes, j’ai commencé à me dire « mais bon sang, c’est quoi ça, c’est quoi ce truc que j’ai entre les mains ». Après cet instant what’sthefuckien, j’ai eu un bref mouvement de recul puis j’ai plongé tête la première dans l’absurde. (Si dans le vrai monde je refuse toujours les expériences super dangereuses genre aller-sniffer-de-la-coc-avec-un-proustien-de-Paris-en-sueur-lors-d’une-soirée-DJ-Darius [situation plus surréaliste que dangereuse en ce qui me concerne : une pauvre bibliothécaire mal peignée égarée dans une soirée DJ Darius, collée à tous … Continuer de lire Réalités obliques / Clarke. – Le Lombard, DL 2015.

Dites aux loups que je suis chez moi /Carol Rifka Brunt. – Paris : Buchet Chastel, impr. 2015

Bon j’sais pas trop par où commencer. On est face à une sorte de roman Young Adults qui relate l’histoire d’une ado à la première personne, l’histoire de sa relation avec son oncle Finn homosexuel qui va mourir du Sida. L’auteure revient sur les années Sida, plus exactement en  1987, époque où l’on ignore ce dont il est question mais où les certitudes subsistent : le sida c’est le « cancer gay », la honte et la culpabilité planent sur les malades et les familles. Il s’agit bien d’une histoire de famille aussi et non, le sida n’est pas une simple toile de fond … Continuer de lire Dites aux loups que je suis chez moi /Carol Rifka Brunt. – Paris : Buchet Chastel, impr. 2015