La Passe-miroir : les disparus du Clairdelune. – Paris : Gallimard jeunesse, D.L 2015.

tumblr_ngdwbtPet51tuky40o1_500-210x300

La mythologie se précise, les relations se dessinent, les intrigues se déclinent. Dieu a été puni et a divisé le monde en multiples arches volantes, séparant familles et clans. Mais qui est Dieu ? Vous le saurez en lisant ce 2è tome. Pourquoi et par qui a-t-il été puni ? Il vous faudra attendre. Christelle Dabos est en train de créer la prochaine saga fantastique jeunesse qui a tout pour déferler sur le monde (et on l’espère jusqu’au Japon). Des personnages denses au passé mystérieux, des jeunes gens dotés de pouvoirs qu’ils ne maîtrisent pas, un système mythologique qui tient la route, mais surtout – pouf – elle est venue nous planter une superbe histoire d’amour au milieu de tout ça. Histoire d’amour qui se trouve être le pilier de tout ce système. Mais pour l’instant, notre passe-miroir, plus myope que jamais, refuse toujours de voir la réalité en face et ne peut plus passer les miroirs. Thorn quant à lui, toujours aussi taciturne et glacial, fond comme neige au soleil devant Miss catastrophe (mais pas trop quand même). Notre Dragon n’a pas fini de sortir les griffes. Archibald ? Egal à lui-même : insupportable dandy à la beauté insolente, mal rasé et déversant son cynisme à tout va. Un baiser volé, une naissance victorieuse, une poupée emprisonnée dans le rêve de sa propriétaire, des milles-faces, des bulles de confusion, une gifle magistrale, des favorites jalouses, des aristocrates corrompus, des sabliers-portails, des enlèvements, des enquêtes, de la désinformation, des amours contrariés, des émotions non maîtrisées, des griffes et de la colère, l’amour qui fait mal, les non-dits, la belle famille, les répliques cinglantes et drôles… c’est quand on commence à connaître nos personnages qu’on n’arrive plus à s’empêcher de sourire en tournant les pages. Un peu de tout ça dans ce tome 2 qui ne mérite pas d’être hué ( 😉 aux lecteurs avisés) mais bien encensé. On attend la suite avec impatience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s