Sorcières Associées, Alex Evans (Bad Wolf, 2017)

60106

« Sorcières Associées » nous plonge dans un univers steampunk et fantastique où rodent toutes de sortes créatures cosmopolites (vampires, zombies, goules, succubes…). Tanit et Padmé sont détectives associées et les affaires à traiter ne manquent pas dans ce monde d’après-guerre, de misère, d’exploitation industrielle et de trafics en tous genres. Un jour, un vampire se présente à l’agence et affirme avoir été extirpé de sa dimension puis contrôlé par un mage qui l’utilise pour commettre des meurtres. Padmé et Tanit se lancent alors sur la piste d’un meurtre qui pourrait bien les mener à un gros lièvre de mafia magique locale. Et lorsque M. Stanford, patron d’une usine qui recrute des zombies, se présente à l’agence pour évoquer des incidents de sabotages dans son usine, les deux sorcières se retrouvent mêlées dans un nœud de trafic de substances magiques où la nécromancie flirte avec l’exploitation capitaliste. Les deux affaires pourraient bien être liées…

La métaphore de l’exploitation patronale par le fantasme de transformation des ouvriers en zombies fonctionne à merveille. L’univers de la ville de Jarta est riche et crédible de par ses personnages et lieux aux descriptions détaillées. En revanche, on peut regretter que la relation ne soit pas plus creusée entre les deux associées. On regrettera aussi une enquête policière sans grande surprise ainsi que la confusion des informations contextuelles (la fameuse Troisième Guerre, la géographie de Jarta et des îles environnantes…). D’autre part, pour un roman avec deux sorcières comme protagonistes, la magie est peu présente. On se laisse malgré tout emporter par la narration à deux voix Padmé / Tanit qui ont deux façons bien distinctes d’enquêter. Le duo de collègues Padmé la sage, et Tanit l’impulsive fonctionne et on s’attache. On appréciera le style qui s’adapte à leurs psychologies bien creusées, l’humour caustique, un langage direct et sans tabous qui nous épargne toute mièvrerie (dieu merci) dans les romances naissantes. C’est déjà une bonne base pour le tome 2.

Bref, un roman de fantasy à l’écriture fluide comme du jus de lotus noir. Un savant mélange de steampunk, de sorcellerie occulte, d’enquête policière et de subversion capitaliste. A découvrir.

Une réflexion sur “Sorcières Associées, Alex Evans (Bad Wolf, 2017)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s