L’Appel des abysses, Cyril Legrais et Juliette Rose (2018)

Une plongée acoustique dans les eaux claires et obscures de la science-fiction.

Suite à une catastrophe écologique, la terre a été entièrement submergée par les océans. Les élites financières se sont réfugiées dans les profondeurs abyssales de la « Cité », une ville sous-marine où l’on respire grâce à des pompes à oxygène. Le reste de la populace étouffe en surface, dans le « Territoire » qui n’est autre qu’un bidonville flottant dont les rues sont des pontons. Les gens y respirent un air pollué et meurent à 40 ans. Mais le gouvernement a fait tout le nécessaire… assure la Présidente Léonie Montreuil. Marin, 17 ans, vit sur le Territoire. Un jour, il apprend qu’il est le fils de Léonie. Parviendra t-il à vivre en équilibre entre deux eaux ?

L’Appel des Abysses est une série sonore en 10 épisodes disponible en Podcast sur France Culture. Le travail fabuleux du son en fait une expérience sensitive et immersive. Les bruitages, la musique, les voix nous embarquent sur les flots d’un univers aquatique et post-apocalyptique plus vrai que nature. On plonge en apnée au coeur des cités immergées et des Alpes sous-marines. On se laisse porter par les vagues d’une poésie marine. On vogue sur des océans oniriques. Comme un poisson dans l’eau. On nage dans les eaux d’un récit post-apocalyptique et dans les courants de la dénonciation politique. Submersion et subversion. On navigue sur les mers d’une quête identitaire, celle de Marin qui va devoir plonger aux fins fonds des abysses de son passé et faire émerger le secret de ses origines. Enfin, on flotte sur le déluge d’une humanité perdue, d’une éthique engloutie, de valeurs naufragées. Mais se dessinent aussi les rivages de la justice. Car la situation de Marin, qui aurait dû vivre dans les abysses, permet un point de vue double et impartial. Adolescent humaniste qui émerge de l’enfance, il reste fidèle à ses rêves malgré le cauchemar d’un monde où il n’y aurait pas de place pour tous. L’odyssée de Marin est celle de la justice et de l’humanité. Ainsi, la poésie sonore et narrative transforme le cauchemar futuriste en un drôle de rêve sublime et abyssal auquel on voudrait croire.

Bref de la science-fiction post-apocalyptique mais aussi poétique, onirique et immersive. Une dystopie qui s’écoute et se vit d’autant plus. Grand merci aux deux jeunes auteurs ainsi qu’au SACD et à France Culture qui soutiennent ce type de projet.

Répondrez-vous à l’Appel des abysses ? Si oui, c’est ici qu’on lève l’encre :

https://www.franceculture.fr/emissions/l-appel-des-abysses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s