Les Artilleuses : Le vol de la Sigillaire (T1), Pierre Pevel & Willem (Drakoo, 2020)

Une BD uchronique et fantasy qui déménage !

Scénarisé par Pierre Pevel et inspiré de son roman Le Paris des Merveilles (Cycle Ambremer), Les Artilleuses est une BD qui se déroule dans un Paris qui n’est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre. Dans les rues de ce Paris début Xxè, on peut croiser des fées, des magiciennes, des gnomes, des bébés dragons tout mignons mais aussi des drones artilleurs et des chiens semi-mécaniques. L’univers brasse l’architecture et la bienséance de la Belle Epoque, des créatures imaginaires de l’Outremonde, un petit côté polar à la Arsène Lupin, le tout dégageant un arôme steampunk toujours savoureux.

Un y suit les aventures d’un trio de choc féminin, spécialisé dans le braquage de banques, le vol à main armé et autres délits impliquant une « conception élastique de la propriété privée ». Lady Remington est anglaise, cheffe du groupe, blonde et magicienne. Miss Winchester est une jolie rousse, américaine, et la salamandre tatouée sur son épaule peut prendre vie. Mam’zelle Gating est un fée française mais une fée « mineure », une fée des faubourgs populaires aux allures de Gavroche, plutôt douée dans le maniement de la mitraillette.

L’histoire débute avec le braquage de la Banque de Paris et Brocéliande (B.P.B.) où les trois filles dérobent une relique : la Sigillaire. Mais les choses vont mal tourner et elles vont être pourchassées à la fois par les Brigades du Tigre et les services secrets allemands mêlés à cette affaire.

Les illustrations de Willem accompagnent à merveille l’univers et les décors de ce Paris merveilleux, à cheval entre deux époques et deux mondes. Les Artilleuses ont rejoint le catalogue Drakoo, label d’Arleston regroupant des projets autour de l’imaginaire scénarisés par des écrivains, et ce pour notre plus grand plaisir.

Ce 1er tome est une mise en bouche et j’attends avec impatience de lire la suite. On ne peut que tomber sous le charme des Artilleuses, pétillantes et espiègles, défiant les bienséances de la Belle Epoque et volant aux riches pour… payer le prix de leur liberté 😉 A la revoyure !

Une réflexion sur “Les Artilleuses : Le vol de la Sigillaire (T1), Pierre Pevel & Willem (Drakoo, 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s