Article mis en avant

Les enfants sont rois, Delphine De Vigan (Gallimard, 2021)

Delphine de Vigan nous emmène au royaume des youtubeurs, de l’hyper-consommation, des likes, des petits coeurs, des paillettes, de la surexposition de soi, des enfants rois et des parents pas toujours fins. Elle raconte l’histoire de Mélanie Claux, ancienne fan de Loana, gagnante de l’émission Loft Story en 2001. 20 ans après le loft, Mélanie est mariée et a deux enfants. Elle n’a pas digéré ses échecs dans le domaine de la télé-réalité et espère encore devenir célèbre. Alors elle lance sa chaîne familiale « Happy Récré » sur You Tube. Ce sera sa gloire, sa propre télé-réalité dont ses enfants seront … Continuer de lire Les enfants sont rois, Delphine De Vigan (Gallimard, 2021)

Article mis en avant

Les Graciées, Kiran Millwood Hargrave (Robert Laffont, 2020)

1617. Un histoire de chasse aux sorcières dans le grand Nord. Couvrez-vous bien ! Ce roman historique nous fait accoster sur l’île de Vardo où 91 personnes furent brûlées lors d’un procès de sorcellerie. Dans l’extrême Nord de la Norvège, un village de femmes doit survivre après le naufrage de leurs maris en mer. Poussées par la courageuse Kirsten, elles prendront les rames et la mer. Peu après, le délégué écossais Absalom Cornet, accompagné de sa jeune épouse Ursa, débarque sur l’île pour remettre ces femmes dans le droit chemin de l’Église. L’écriture poétique de Kiran Millwood Hargrave parvient à … Continuer de lire Les Graciées, Kiran Millwood Hargrave (Robert Laffont, 2020)

Article mis en avant

Liv Maria, Julia Kerninon (L’Iconoclaste, 2020)

« Et dans ma clairière, je vivrai seule » Liv Maria est une fille de l’eau. Née sur une île bretonne, d’un père nordique et d’une femme bretonne, elle est prédestinée au voyage. Suite à une agression sexuelle, sa mère l’envoie chez sa tante à Berlin. Elle reviendra femme, sensuelle et brisée, pour enterrer ses parents. Dès lors, elle n’aura de cesse de partir… Julia Kerninon livre un roman sur l’identité fluctuante, la personnalité oscillante, la multiplicité des vies que l’on mène. Sa plume nous transporte à bord d’un récit chaud et humide, sensuel et océanique. Dans un style rythmé comme le … Continuer de lire Liv Maria, Julia Kerninon (L’Iconoclaste, 2020)

Article mis en avant

Les Aérostats, Amélie Nothomb (Albin Michel, 2020)

Les Aérostats : un roman plus léger que l’air. Résumé : Une jeune étudiante en philologie est embauchée par un père autoritaire et très riche pour donner des cours de français à son fils dyslexique. L’adolescent, tel un zeppelin, va alors prendre son envol en découvrant les classiques de la littérature. Ce que j’ai aimé : Ce texte très court est à prendre comme une fable sur l’adolescence et la littérature. On retrouve l’Amélie conteuse. Elle nous raconte une histoire, essentiellement dialoguée, mettant en scène la relation maître / élève. Tout deux ont à apprendre de l’autre. Pie est un adolescent solitaire, en … Continuer de lire Les Aérostats, Amélie Nothomb (Albin Michel, 2020)

Article mis en avant

Kerozene, Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste, 2021)

« 23h12. Une station-service le long de l’autoroute, une nuit d’été. Si on compte le cheval mais qu’on exclut le cadavre, quatorze personnes sont présentes à cette heure précise ». Après le succès de son premier roman, La Vraie Vie, Adeline Dieudonné signe un roman incendiaire avec Kerozene. Dans une écriture inflammable, elle dépeint une galerie de personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Ces nouvelles explosives mettent en scène des tranches de vies, pesantes et polluées, qui défilent avec la vitesse et la dangerosité de poids lourds polonais sur une autoroute. La station-service, comme la vie, on ne fait … Continuer de lire Kerozene, Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste, 2021)

Article mis en avant

Broadway, Fabrice Caro (Gallimard, 2020)

On m’avait vendu ce livre comme quelque chose d’hilarant et tordant, me rapportant l’anecdote d’une voisine de train morte de rire. Alors oui, c’est drôle. Certes. Mais le rire grince pas mal quand même. Broadway nous entraîne dans une aventure intérieure tragi-comique qui invite à se questionner sur « la fuite du temps et l’exaltation des sentiments » (c’est bon je les ai placés, j’aurais une bonne note 😉 ). Tout commence avec la réception d’une enveloppe bleue pour le dépistage du cancer colorectal. Problème : Axel n’a que 46 ans et non 50. Un élément perturbateur de taille, qui va entraîner le … Continuer de lire Broadway, Fabrice Caro (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Betty, Tiffany McDaniel (Gallmeister, 2020)

Betty est un roman lance-pierre d’une puissance infinie. Quatrième enfant d’une famille de huit frères et sœurs, Betty est la seule ayant hérité du teint mat de son père, un indien de la tribu Cherokee. Tiffany McDaniel raconte l’histoire de sa mère, « petite indienne » dans l’Amérique raciste des années 50 jusqu’aux années 70. Elle raconte aussi l’histoire d’une famille « maudite », dont les secrets sont bien trop lourds à porter pour une petite fille. C’est un magnifique récit en poupées russes que nous livre Tiffany McDaniel dans ces 720 pages de poésie païenne. Articulé autour des secrets de familles et des … Continuer de lire Betty, Tiffany McDaniel (Gallmeister, 2020)

Article mis en avant

La maison hantée (The Haunting of Hill House), Shirley Jackson (rééd. Rivages, 2016)

« Le silence s’étalait hermétiquement le long des boiseries et des pierres de Hill House. Et ce qui y déambulait, y déambulait tout seul ». S.J « Un fantôme, ça peut être beaucoup de choses : un souvenir, une rêverie, un secret. Deuil, aigreur, honte. Bien souvent, ils ne sont que ce qu’on voudrait voir ». Si j’avais adoré la série Haunting of Hill House qui m’avait absolument terrorisée, je dois bien avouer que la lecture du roman dont elle est issue fut un peu décevante pour moi. Non pas que je sois spécialement en quête de sensations fortes car j’ai surtout aimé la … Continuer de lire La maison hantée (The Haunting of Hill House), Shirley Jackson (rééd. Rivages, 2016)

Article mis en avant

My Absolute Darling, Gabriel Tallent (Gallmeister, 2017)

« My Absolute Darling » est une histoire d’amour dans tout ce que l’amour a de plus malsain. C’est un amour pervers, possessif, maltraitant, incestueux que le père de Julia, dite « Croquette » ou « Turtle », lui voue. S’enfoncer dans le récit de cette relation tordue et tortueuse, c’est comme s’enliser dans les marécages nauséabonds de la Californie où se situe l’action. C’est comme être pris au piège d’une forêt sombre et infinie dont les immenses séquoias forment autant de barreaux de prison. Comme dans un conte cruel, Turtle est paralysée dans la toile de cette relation toxique, enfermée dans sa propre coquille forgée … Continuer de lire My Absolute Darling, Gabriel Tallent (Gallmeister, 2017)

Article mis en avant

Un jour viendra couleur d’orange, Grégoire Delacourt (Grasset, 2020)

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent. Antoine de Saint-Exupéry Grégoire Delacourt offre une peinture aux mille couleurs de la France d’en-bas. Son tableau est lumineux. Sa toile est polychrome. Sa palette marie les couleurs de la colère, de la violence, de l’intolérance, mais aussi de l’espoir, de l’amour, de la révolte. Ce roman est aussi un nuancier d’humanité, une ode à la différence comme source d’espoir. Mais surtout, « Un jour viendra couleur d’orange » est un texte parsemé de touches de poésie, notamment celle d’Aragon dont le titre est emprunté à son … Continuer de lire Un jour viendra couleur d’orange, Grégoire Delacourt (Grasset, 2020)