Article mis en avant

L’Anomalie, Hervé Le Tellier (Gallimard, 2020)

Un Goncourt bien complexe qui se veut grand public. Avec L’Anomalie, Hervé Le Tellier nous propose une histoire à la lisière entre science et métaphysique, un récit aux multiples arcs narratifs qui joue avec les genres et codes littéraires. Mais avant tout, l’auteur le dit lui-même : L’Anomalie n’est pas un roman d’anticipation, c’est une expérience de pensée. Le récit se déroule en 2021 avec un Trump réélu et un Macron, « petit connard arrogant », toujours bien présent avec son verbiage à base de poudre de perlimpinpin. Dès le départ, on se perd dans une galerie de personnages entre lesquels on ne … Continuer de lire L’Anomalie, Hervé Le Tellier (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Du Domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard,2011)

Carole Martinez nous emmure vivants dans son récit et nous murmure des histoires dures comme la pierre. Le Domaine des Murmures donne à entendre la voix d’une recluse du XIIè siècle. Promise à une raclure pour qui le viol est une seconde nature, Esclarmonde décide d’épouser le Christ et d’être emmurée vivante dans la chapelle du domaine de son père. Un choix radical pour une adolescente de 15 ans qui refuse de se soumettre à son père, à son mari, aux injonctions de la société médiévale. Cette mort au monde est pour elle une rébellion et l’incarcération, une promesse de … Continuer de lire Du Domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard,2011)

Article mis en avant

Les roses fauves, Carole Martinez (Gallimard, 2020)

Carole Martinez tisse une histoire d’hérédité d’une beauté à fendre le coeur. Sommes-nous écrits par ceux qui nous ont précédés ? Bien sûr que oui. La vraie question est de savoir comment faire pour se débarrasser des fantômes de nos aïeux. L’auteure nous emmène en Bretagne, terre fertile en merveilleux, et nous fait rencontrer Lola. Lola travaille à la poste. Lola jardine. Lola vit seule. Lola est parfaitement heureuse. Et puis, Lola boîte. Petite, son beau-père lui a soufflé dans l’oreille qu’elle ne serait jamais désirée. Lola, c’est le diminutif de « Dolores », « Douleur ». Dolores, c’est aussi le prénom de sa mère, … Continuer de lire Les roses fauves, Carole Martinez (Gallimard, 2020)

Article mis en avant

Chavirer, Lola Lafon (Actes Sud, 2020) (Prix Landerneau des lecteurs 2020)

Lola Lafon nous plonge dans la tête de Cléo, une ado de 13 ans prisonnière de son silence. Cléo veut être danseuse. Cléo a des rêves plein la tête. Cléo rêve de paillettes et de célébrité. Cléo navigue sur un océan de rage, la rage de briller comme une étoile. Mais la petite étoile montante va chavirer. Cléo rencontre Cathy. Cathy est classe, élégante, pétillante. Cathy ne l’emmène que dans les restau et boutiques chics de Paris. Cathy, c’est cet autre monde. Celui du bling-bling, loin du monde de ses prolo de parents qui passent leur vie devant la TV. … Continuer de lire Chavirer, Lola Lafon (Actes Sud, 2020) (Prix Landerneau des lecteurs 2020)

Article mis en avant

Le coeur synthétique, Chloé Delaume (Seuil, 2020)

Le héros de cette histoire, c’est le coeur d’Adélaïde. Adélaïde, c’est une femme de 46 ans qui vient de divorcer. Une femme qui ne veut pas d’enfants mais qui souffre d’ « épousite aiguë ». Une femme féministe mais qui ne peut pas vivre sans homme. Le Coeur synthétique, c’est l’histoire tragique d’une femme qui n’est pas lesbienne et qui vit dans une France où l’on compte 17 797 310 hommes pour 18 436 179 femmes. C’est l’histoire d’Adélaïde qui, empêtrée dans ses contradictions féministes, culpabilise de ne pouvoir rester seule et croit pouvoir chasser le Prince Charmant sans recourir aux sites de … Continuer de lire Le coeur synthétique, Chloé Delaume (Seuil, 2020)

Article mis en avant

Une Rose seule, Muriel Barbery (Acte Sud, 2020)

« Nous marchons en ce monde sur le toit de l’enfer en regardant les fleurs » Issa Kobayashi  Dans Une Rose seule, on suit le parcours intérieur de Rose, venue au Japon pour hériter d’un père qu’elle n’a pas connu. Muriel Barbery nous fait voyager de temples bouddhistes en jardins zen. Son récit est aussi visuel qu’une lune crépusculaire, aussi parfumé qu’une tempête de lilas, aussi musical qu’une eau ruisselante, aussi savoureux qu’un thé aux arômes subtils, aussi doux qu’un sable fin qui vous glisse entre les mains. Sensoriel. Immersif. Dépaysant. Mais Muriel Barbery va bien au-delà d’une vision occidentale parfois angélique … Continuer de lire Une Rose seule, Muriel Barbery (Acte Sud, 2020)

Article mis en avant

Snjór, Ragnar Jónasson (La Martinière, 2016)

 Aussi loin que le regard portait, le monde était blanc ». Snjór inaugure la série « Dark Iceland » (ou « Siglufjörður ») et les aventures du jeune inspecteur Ari Thór, fraîchement débarqué à Siglufjörður, la ville la plus au Nord de l’Islande. Ragnar Jónasson nous enferme dans une ambiance glaciale où l’on peine à respirer. Comme le jeune policier immigré de la capitale Reykjavik, on est saisi par un sentiment de claustration et de mal du pays, pris au piège en terre de glace. C’est ce mécanisme d’identification au personnage principal qui rend ce polar à la fois angoissant et fascinant. On est dans … Continuer de lire Snjór, Ragnar Jónasson (La Martinière, 2016)

Article mis en avant

Neuf parfaits étrangers, Liane Moriarty (Albin Michel, 2020)

Une comédie grinçante sur la mode du développement personnel et le marché du bonheur. Neufs parfaits étrangers en quête de sérénité se retrouvent dans le centre de bien-être « Tranquillum House » et ont tous pour objectif de se transformer radicalement. Liane Moriarty propose une palette de personnages aussi agaçants qu’attachants. L’auteure a su mettre l’accent sur les clichés contemporains tout en nuançant sa toile à coups de caractères et parcours différents. On rencontre notamment un couple d’influenceurs ayant gagné au loto : une Jessica refaite, affligeante, collée à son Instagram et obsédée par son image. Et son mari Ben, désespérément amoureux … Continuer de lire Neuf parfaits étrangers, Liane Moriarty (Albin Michel, 2020)

Article mis en avant

Là où chantent les écrevisses, Delia Owens (Seuil, 2020)

La Nature n’a jamais été aussi belle que sous la plume de Delia Owens. Au carrefour de la science et de la poésie, le premier roman de la zoologue septuagénaire nous embarque dans l’histoire de la « Fille des marais », petite fille abandonnée de tous aux fins fonds des lagunes de Caroline du Nord. Livrée à elle-même ? Non. Livrée à mère nature, nourricière et inspiratrice. A la nature et sa biodiversité merveilleuse et poétique. Lire ce livre c’est : respirer les effluves salés des marais, vivre au rythme des marées, tanguer sur une barque au gré des courants, pécher les moules et … Continuer de lire Là où chantent les écrevisses, Delia Owens (Seuil, 2020)

Article mis en avant

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty (Albin Michel, 2016)

Si vous avez aimé Desperate Housewives, vous aimerez Petits secrets, grands mensonges. Liane Moriarty gratte le vernis des apparences avec talent, dévoile avec humour les petites vérités dissimulées derrière les grands sourires de façade, grignote avec malice la peinture blanche et parfaite des portails de maisons pavillonnaires. Dans le quartier de Pirriwee à Sidney, tout semble tranquille. Mais quand le fils d’une nouvelle habitante est accusé de harcèlement à l’école, tout bascule. Le fils de Jane, mère célibataire de 24 ans, devient alors l’objet d’une méfiance généralisée. Sur la base d’accusations d’une petite fille de maternelle, on n’hésite pas à … Continuer de lire Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty (Albin Michel, 2016)